Pendentif Nœud nordique stylisé (Celtico-Viking) - Argent 925 - NEW 2023

Pendentif Nœud nordique stylisé (Celtico-Viking) - Argent 925 - NEW 2023

Prix applicable $65.00 Soldé

Infiniment nordique ce bijou masculin en argent 925 vivra à votre rythme d'une solstice à l'autre.

Prix sans chaîne  (+ 35 euros avec chaîne argent rhodié de 42 à 50 cm)

 

Les bijoux à trois branches qu'elle qu'en soit la stylisation rappellent la triquetra.

Il y a mêmes des personnes se revendiquant du néo-paganisme qui, tout comme les anciens Celtes, y voient l’univers tout entier.

En fait, de nombreuses cultures et religions ont considéré le chiffre trois comme saint ou divin, et ce depuis des milliers d’années.

Ce symbole celte est très ancien. Au cours du temps, plusieurs façons de le représenter se sont par conséquent développées. Par exemple, lorsque les lignes qui forment la triquetra sont doublées, on parlera de « nœud de trinité ».

C’est notamment sous cette forme, qu’elle fut utilisée en tant que porte-bonheur religieux dans le Christianisme et le paganisme européen.

Son design se rapproche de celui du valknut, autre symbole européen.

Le triquetra se retrouve partout dans l'art européen au Moyen-Age, notamment dans le travail du métal et dans les manuscrits retrouvés dans les archives des monastères, où ce symbole celte servait d’enluminure. On la trouve également taillées sur des croix et des dalles celtiques datant du début de l’ère chrétienne en Europe.

Forcément, la plupart du continent restait très marqué par le paganisme. Ce type de symbole porte-bonheur était donc très présent.

En fait, la triquetra celtique est rarement représentée seule dans l'art médiéval. Cela a d’ailleurs jeté un doute quant à son utilisation comme élément principal du système de croyance de l’époque.

Quoi qu’il en soit, la triquetra est un porte-bonheur déroutant et qui marqua durablement les européens, qu’ils soient chrétiens, païens ou même agnostiques.

De nos jours, beaucoup de ceux qui s'identifient aux anciens celtes peuvent utiliser ce symbole porte-bonheur pour afficher leur attachement à cette culture.